Présentation

  • : Le Blog du RPI La Croix Avranchin Vergoncey
  • : La vie d'une école rurale du département de la Manche dans la Baie du Mont Saint Michel
  • Contact

Mes émissions

jeux et révisions

 

pepit

 

 

NOUVEAUX JEUX

 

pour " professeur Tournesol "en herbe
brainpop.gif
Pour les curieux
takatrouver

dessins animés sur la sécurité Internet
home qui sont vl off

révisions pour le cycle 2








révisions cycle 2




énigmes mathématiques cycle 3







jeux pour les maternelles





révisions pour le cycle 3                                                                                                                                                                                                                                                                                            


révisions français cycle 3





révisions anglais





horloges et logique CM1 CM2



le pendu



     quiz

 
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 21:11

Présents :

-Maire de La Croix-Avranchin : M. Leroy

-Maire de Vergoncey : M. Robidel

-Directeur du RPI : M. Roussel

-Enseignants : Mme Pellouin, Mme Gavard, Mme Dedouche, Mme Segouin, Mme Rosier, Mme Deveaux

-Mme Beaulieu (personnel de la commune)

Parents d’élèves :

Mme Falguières, M. Rébillon, Mme Robidel, Mme Gesmier-Théault,

M.Roussel introduit le dernier conseil d’école par l’ordre du jour :

-Projet E3D avec les représentants des élèves.

-Conclusion de l’année scolaire

-Projets

-Travaux

1. Bilan E3D avec les représentants des élèves.

M. Roussel donne la parole aux représentants des élèves pour le bilan des actions de l’année scolaire. Tom Lunet prend la parole et développe les « petits gestes » éco-citoyens mis en place. Nora poursuit en exposant les attentes pour l’année prochaine soit la poursuite des projets mis en place.

M. Roussel annonce que dans le cadre du projet E3D des représentants du rectorat seront présents lors du pot de fin d’année du 1er juillet et remettront à l’école le logo E3D.

M. Roussel réitère l’invitation au pot de fin d’année à l’ensemble du conseil d’école.

Il félicite ses élèves pour leur investissement. Il explique aussi que le projet de l’école concernant la plantation d’arbres a été retenu par le rectorat et envoyé au ministère de l’Education nationale. Les résultats seront publiés le 27 octobre 2017.

M. Roussel sollicite Maryvonne Beaulieu pour qu’elle explique où en est la recherche de produits écologiques permettant de nettoyer les locaux.

Celle-ci prend la parole et explique que les produits d’entretien sont presque terminés. Le produit « pierre blanche » pourrait être une alternative à l’utilisation des détergents polluants. Pour les sols, du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude ainsi que du savon noir, à l’occasion, sont utilisés. Elle précise qu’elle a fait personnellement la démarche de rechercher ces produits alternatifs.

2.Conclusion de l’année scolaire

M. Roussel présente Aurélie Rosier aux personnes présentes au conseil d’école. Aurélie Rosier se présente et précise qu’elle sera titulaire de la classe actuelle de CE2-CM1. M. Roussel précise que c’est le seul changement dans l’équipe. Il annonce la maternité de Mme Jore et l’incertitude concernant son congé parental en rappelant qu’elle est titulaire de son poste et sera seulement remplacée le temps de son congé parental si c’est le choix qu’elle fait. L’incertitude demeure actuellement.

M. Roussel rappelle le bilan des sorties et projets de l’année scolaire :

- Zoo pour les GS

-Sinfonia pour les GS

-Salon du livre pour 3 classes (maternelle et CE1-CE2)

-spectacles pour les classes de GS-CP-CE1-CE2-CM1

-participation aux rencontres pour la danse et aux rencontres course longue

-le projet équitation des CP.

-le projet char à voile pour la classe de CM2

-deux sorties historiques (Lucerne d’Outremer et château de Fougères)

-participation à l’action « pièces jaunes » pour l’ensemble des classes de l’école

-activité bouturage pour les CM2

-activité cirque pour les classes d’élémentaire

M. Roussel rappelle que ces activités sont au bénéfice des apprentissages. La mise à disposition du bus par la mairie, le dynamisme de l’APE ont permis ces sorties. M. Roussel demande au conseil d’école si d’autres événements ou sorties auraient pu être envisagées selon les personnes présentes.

Aucune personne ne se manifeste.

-M. Roussel poursuit et annonce que 141 élèves sont inscrits à l’école pour l’année scolaire 2016-2017.

La première solution envisagée et de reprendre le découpage actuel des classes soit : CM1-CM2 / CE2-CM1 / CE1 / CP/ GS-MS/ MS-PS-TPS

-12 CM2 -17 CM1 -11 CE2 -23 CE1-22 CP-19 GS-19 MS-11 PS-8 TPS

M. Roussel rappelle que les 8 inscriptions des TPS concernent l’année scolaire et qu’il n’y aura pas d’autres inscriptions d’enfants nés en 2014. Il annonce que les nouvelles familles inscrites seront accueillies de 15h à 16h le 1er Juillet. C’est à cette occasion que l’on saura quels élèves de TPS effectueront leur rentrée en septembre ou en janvier. La propreté est la condition pour entrer à l’école. Ceux qui ne seront pas propres en janvier rentreront en septembre 2017.

M. Roussel rappelle que l’ouverture de classe de l’année 2015-2016 avait pour objectif de soulager les effectifs d’élémentaire. Il serait juste que les effectifs de maternelle soient allégés cette année. L’idée serait d’organiser les classes en faisant une classe de GS-CE2. Les GS seraient scolarisés le matin à La Croix-Avranchin et l’après-midi à Vergoncey. Il serait bon de connaître de manière certaine les départs réels pour l’année scolaire prochaine car un élève de moins peut tout changer.

Mme. Gesmier-Théault intervient et demande l’intérêt d’un tel découpage. M. Roussel rappelle que cela a déjà été fait. Mme Rosier dit que cette organisation est envisageable. Mme Falguières s’interroge : ne seraient-ce pas des journées trop chargées pour les petits élèves (elle fait référence au changement de site entre le matin et l’après-midi pour les élèves de GS)? Elle pose également la question des fratries réunies avec une telle répartition. Est-ce que cela poserait problème ? Les enseignants s’accordent pour penser que ce n’est pas forcément problématique. M. Lunet remarque qu’une classe de GS-CE2 impliquerait un effectif de 23 élèves.

Mme Falguières demande quel est le seuil limite envisagé dans une classe par les enseignantes de maternelle. Mme Pellouin répond qu’elle ne prendrait pas une classe au-dessus de 25 élèves. M. Roussel remarque que les groupes de petits sont importants.

M. Roussel conclut en annonçant que la première solution envisagée paraît être la plus viable. M. Roussel remarque également qu’il faut anticiper les arrivées probables en cours d’année scolaire qu’il est impératif d’accueillir. Il précise que le nombre de moyens dans la classe de TPS-PS-MS sera adapté en fonction des tout petits accueillis en septembre.

3. Travaux

M. Roussel intervient et évoque la possibilité d’inverser le sens de la classe de Mme Jore afin de gagner de la place (il s’agirait d’abattre le mur côté sanitaire, déplacer un radiateur, remplacer une porte battante par une porte coulissante, refaire quelques raccordements électriques, supprimer un WC et un lavabo et remplacer par un plus petit lavabo). M. Leroy répond et explique que la question a été évoquée lors du dernier conseil d’école et qu’un accord de principe a été donné. Reste à régler la question des financements d’après les devis qui pourront être donnés par les artisans. Certains travaux pourraient être réalisés par des parents d’élèves.

Mme Segouin soulève la question des attributions de classe dans la configuration GS-CE2. Il faudrait envisager de nouvelles attributions de classe pour accueillir des élèves de maternelle. M. Roussel répond que la classe actuelle de Cp ou celle de CM2 serait attribuée si cette configuration de répartition est retenue.

M. Roussel poursuit et explique que 4 tableaux numériques équipent les classes. 3 ont été financés par l’APE et un par la mairie. M. Roussel indique qu’il a demandé à M. Leroy si le financement de tels équipements sera poursuivi. Il rappelle que les nouveaux programmes impliquent une plus grande utilisation des TUIC. M. Leroy demande si Mme Rosier est en demande d’un tel investissement. Elle répond qu’elle peut attendre mais donne son accord de principe. M. Leroy indique qu’un tel équipement n’est pas inscrit au budget. M. Roussel prend Mme Dedouche à témoin et elle explique que l’équipement de sa classe d’un TNI a effectivement changé ses pratiques de classe et qu’elle l’utilise quotidiennement. M. Leroy conclut en disant qu’il ne peut donner une réponse. M. Roussel sollicite le représentant de l’APE qui explique qu’il ne peut se prononcer sur la possibilité d’une telle dépense. M. Leroy demande le prix. M. Roussel annonce 1500 euros mais l’on ne sait si c’est TTC. M. Leroy demande le délai de livraison. Pas de délai répond M. Roussel. M. Roussel rappelle que les pannes peuvent être coûteuses (350 HT environ pour une lampe). Aucune panne n’est arrivée pour le moment mais la question du budget dans un tel cas pose question.

4. Les projets pour l’année 2016-2017.

La classe de neige.

M. Roussel commence en annonçant que le chalet habituellement réservé a peu de disponibilités au mois de Janvier (mois convoité pour les sculptures sur glace). Il ne reste qu’une semaine au mois de janvier du samedi 21 au samedi 28. Il reste aussi tout le mois de mars. M. Roussel a mis une option sur la semaine de janvier. Mme Falguières demande en quoi cela pose problème. M. Roussel lui répond que l’habitude a été prise de partir 10 jours.

M. Rébillon demande si c’est si problématique de ne pas assister à la semaine de la sculpture sur glace. M. Roussel répond que ce n’est pas seulement une activité ponctuelle mais que les élèves passent devant chaque jour. M. Rébillon intervient et dit que cela coûtera moins cher de partir une semaine plutôt que 10 jours. M. Roussel répond que cela se répercute peu sur le prix car c’est le transport et la nourriture qui coûtent le plus cher. 40 élèves seraient concernés par ce voyage. Il est décidé que la classe de neige aura lieu du 21 janvier au 28 janvier 2017.

La piscine. M. Roussel annonce que la piscine reprend le mardi 9 septembre 2016 pour les CE2-CM1-CM2 de 14h45-15h30. La piscine serait gratuite à partir de janvier 2017 du fait de la réforme de la communauté de commune. La solution retenue serait de diviser les frais de piscine par deux et de les répercuter sur toutes les familles.

Le cycle 2(GS-CP-CE1) ira à la piscine à partir de Mars. M. Roussel souligne le problème des effectifs (60 élèves n’entrent pas dans le bus). Tous les élèves n’entrent pas dans le bus. La solution serait de ne pas emmener les GS. Plusieurs solutions sont envisagées : partager le groupe de GS, proposer 5 créneaux pour un demi-groupe de GS et alterner ou ne pas emmener les GS.

Sinfonia.Une classe a participé au projet Sinfonia. Manon Antin a recontacté l’école. M. Roussel rappelle que cela a coûté 805 euros, frais partagés entre l’APE et la mairie. Mme Pellouin indique que cela était un très beau projet. M. Robidel encourage la participation à ce projet. Mme Pellouin serait intéressée. M. Roussel demande si d’autres classes seraient intéressées. Il rappelle qu’un projet doit être déposé avant le 1er juillet Personne ne se déclare. Il est décidé qu’un projet sera déposé pour une classe. Il restera à décider quelle classe en bénéficiera.

5. Questions des parents.

M. Roussel présente le courrier de M. Mézière concernant la sécurisation des abords de l’école (emplacement du car scolaire, signalisation manquante, absence de parking). M. Roussel reconnaît que la circulation à l’entrée de l’école et à la sortie de l’école est compliquée.

M. Leroy prend la parole et indique qu’il a fait part du courrier au conseil municipal. Il reconnait que le hangar (« bunker ») n’a plus d’utilité et que la circulation est difficile lors des entrées et sorties de classe. Le conseil municipal a pris l’engagement d’enlever le hangar et de créer des places de parking à cet endroit. M. Leroy indique qu’il a pris contact avec M. Mézières et M. Roussel. Il explique que le passage piéton va être déplacé et la partie au bout de la cour de récréation serait aménagée. Une autre entrée serait aménagée par le bout de la cour de récréation. Une nouvelle clôture de la cour de récréation serait alors installée. Une mise aux normes générale doit être envisagée (grilles, places handicapés). Le pignon de la classe doit également être enduit car il est actuellement protégé par le hangar. Il serait également possible d’installer un bac à sable. Cela n’est pas encore inscrit au budget. Cette question reste à résoudre. La question de l’aménagement d’une autre entrée présente des inconvénients (abri, sécurisation, surveillance des élèves…).

M. Rébillon propose que le parking du car soit sur le parking. M. Leroy répond que cela serait incompatible avec le stationnement en épi pour les parents. Il insiste sur le fait que le parking du car doit être spécifique. M. Rébillon propose de sévir avec les parents dès la rentrée pour que chacun fasse preuve de civisme. La solution envisagée est de ne conserver qu’ une seule entrée. M. Roussel souligne qu’il est bon que la municipalité prenne à bras-le-corps cette problématique. M. Leroy rappelle que ce sont de gros travaux et qu’il faut espérer que tout puisse être fait.

Ce courrier a été envoyé à tout le conseil d’école bien que n’ayant été adressé à la mairie.

Concernant les mouvements de personnel, M. Leroy explique que le cuisinier a quitté son poste et M. Jacky Michineau a repris le poste et poursuivra l’année prochaine. Sharon est partie et est remplacée par Sabrina. Un autre personnel doit être recruté pour la rentrée (contrat de 23h).

Mme Falguières demande des renseignements concernant l’organisation des TAP. Mme Gesmier-Théault indique que l’organisation restera la même, que des projets à moyen-terme sont en cours de réflexion et que les services de la communauté de communes seront toujours utilisés. Mme Falguières pose une question concernant le budget et le coût des TAP. M. Leroy répond qu’il s’est engagé à conserver le même budget pour l’année qui arrive. Mme Falguières aimerait savoir ce que coûte précisément l’organisation des TAP. M. Leroy présente les chiffres du syndicat. Il explique qu’ils essayent d’organiser à moindre frais les TAP mais il faut que les parents participent pour organiser des activités de qualité ou que les communes payent. M. Robidel rappelle que 50% des enfants du RPI viennent d’autres communes. M. Rébillon demande comment cela se passera pour les enfants de Crollon. Il demande que la question du coût soit annoncée dès le début de l’année aux parents et aux communes. L’une ou l’autre des parties doit prendre l’engagement de payer. M. Rébillon insiste sur le fait que les parents de Crollon ont été surpris de devoir payer alors que cela n’avait pas été annoncé dès le départ. La mairie prend l’engagement d’informer les parents du coût des TAP avant la fin de l’année scolaire. M. Leroy rappelle que le maire de Crollon a été contacté et informé. M. Robidel conseille aux parents de contacter directement le maire de Crollon pour régler cette question.

Compte-rendu rédigé par Mme Pauline Segouin

Lu et approuvé par

M Roussel directeur du Rpi et M Leroy maire et président du syndicat des écoles

Partager cet article

Repost0

commentaires

Paul 14/08/2016 11:21

Bonjour,
un aménagement concernant les abords de l'école de Vergoncey a-t-il été envisagé ?